Le ministère diaconal

Toute vocation chrétienne est liée à un service (Fr. P-Y Emery)
La vocation est toujours le fruit de l’amour miséricordieux du Seigneur pour nous. Amour que nous sommes appelées à partager avec le prochain.
Qu’un amour humble et miséricordieux habite notre cœur pour qu’il reste ouvert et accueillant aux souffrances du prochain.
Ce ne sont pas les exploits qui font la valeur d’un ministère dans la Communauté, mais c’est l’amour et la compassion.
A la suite du Parfait Serviteur nous sommes appelées à emprunter ce chemin de compassion, de confiance, pour partager sa miséricorde, celle qu’il a déposée dans le cœur comme « le Bien » à partager.
Cet amour créatif, tourné vers le prochain, prendra des colorations variées adaptées pour se faire geste ou parole d’amour.
C’est ce même amour qui nous permet d’accueillir toute la richesse du cœur que seuls les plus démunis savent offrir par leur confiance.
La formation, cet outil indispensable pour l’exercice du ministère est lui aussi offert comme toute la personne pour le service de la miséricorde du Seigneur.
C’est la Communauté qui reconnaît le ministère et qui envoie.
Ignorant les distances géographiques, par la prière et l’amitié, la Communauté demeure en communion avec les sœurs qui vivent à l’extérieur.
C’est là aussi que la diaconesse vient régulièrement pour se ressourcer, lorsque les fatigues risquent de parler plus fort que la compassion.
Photo content